Réflexion critique

Plan de cours

Au sujet de l’outil d’enquête

« La pensée, c’est le raisonnement au service de l’apprentissage! C’est un processus de questionnement sur la signification des idées qui nous aide à utiliser ce que nous avons appris pour fixer des objectifs. C’est le lien entre réfléchir et agir. »



(L’Université de Waterloo)

L’incertitude nous pousse à réfléchir, à aspirer à la connaissance. La pensée critique aide les élèves à évaluer ce qu’ils savent, ce qu’ils ont besoin de savoir ou ce qu’ils veulent savoir, et à s’interroger sur la façon dont ils peuvent remédier à ce manque. La réflexion leur offre l’occasion de s’autoévaluer et de documenter les progrès de leur apprentissage à mesure qu’évolue leur perspective.

Le recours à la pensée critique s’impose particulièrement lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes complexes. Elle permet de prendre du recul et de réfléchir à la façon dont nous nous y prenons pour apporter une solution aux problèmes, ainsi qu’au moyen de diversifier et d’appliquer les stratégies de résolution de problèmes. La pensée critique place l’élève aux commandes et favorise une démarche d’apprentissage continue.

En mettant à la disposition des élèves un espace qui leur permet d’explorer en toute sécurité, on leur laisse l’autonomie voulue pour prendre des risques quant à leur apprentissage. La présente leçon constitue un exemple de la façon dont on peut les éveiller aux stratégies entourant la pensée critique.

Quand utiliser cette leçon?

Nous vous recommandons d’amorcer la présente leçon après la leçon La « quête » de l'enquête . Cette dernière amène les élèves à formuler des questions qui pourront servir de base à l’enquête et ajouter au contenu de cette leçon sur la pensée critique.

Nous vous suggérons en outre, afin de mieux appuyer la démarche d’autoréflexion des élèves, d’entreprendre la présente leçon avant de présenter l’activité « Passe à l’action » du module.

Objectifs de la leçon

À la fin de la leçon, les élèves pourront :

  • Expliquer les trois étapes de la pensée critique
  • Parfaire les outils et le vocabulaire nécessaires à la pensée critique
  • Appliquer les étapes de la pensée critique à une situation nouvelle

Durée de la leçon

60 minutes

Matériel nécessaire

  • Vidéo « Réflexion Critique ».
  • Organisateur graphique Réflexion critique – l’élève reçoit l’organisateur graphique après avoir visionné la vidéo « Réflexion Critique ».
  • Appareils numériques et accès Internet pour effectuer des recherches et remplir l’organisateur graphique (au moins un appareil par groupe).

Partie 1 - Jeu du psychiatre

30 minutes

La première partie de la leçon consiste à exécuter une activité bien connue à laquelle vous avez peut-être déjà participé. Il s’agit d’un moyen amusant et dynamique de présenter le concept de pensée critique.

Le jeu vise à faire en sorte qu’un joueur (le psychiatre) devine ce qui ne va pas chez les autres membres du groupe (les patients) en leur posant des questions. Le psychiatre gagne s’il parvient à trouver la maladie dont il s’agit.

Déroulement du jeu

  1. Invitez les élèves à s’asseoir en cercle.
  2. Choisissez un ou une élève qui sera le psychiatre et demandez-lui de quitter la salle pendant que les autres membres du groupe décident de leur maladie.
  3. Lorsque le psychiatre a quitté la pièce, les autres élèves déterminent ce que sera leur problème. Voici quelques possibilités :
    • Tous se prennent pour un personnage célèbre.
    • Quiconque porte du vert ment chaque fois qu’une question lui est posée.
    • Tous croient qu’une personne se trouve assise en face d’eux.
    • Quiconque se fait poser une question commençant par « quel/quelle » doit se gratter la tête.
  4. Amusez-vous à trouver des maladies avec vos élèves. Il n’y a pas de mauvaise idée. Lorsque le groupe a choisi sa maladie, invitez le psychiatre à revenir dans la salle et à se tenir au milieu du cercle.
  5. Le psychiatre doit maintenant tenter d’établir son diagnostic en posant des questions. Voici quelques suggestions :
    • De quelle couleur sont tes cheveux?
    • Où habites-tu?
    • Qu’est-ce que tu as fait hier?
    • Est-ce que tu portes des lunettes?
    • Est-ce que tu portes des chaussettes?

Le fait de poser une même question à plusieurs membres du groupe aide parfois le psychiatre à diagnostiquer un problème difficile.

Refaites le jeu à quelques reprises avec les élèves.


Quoi? Alors quoi? Et maintenant quoi?

1. Après avoir joué plusieurs fois de suite, discutez de l’expérience avec l’ensemble du groupe.

Le guide de discussion qui suit est conçu pour vous permettre de cerner les trois étapes de la pensée critique.

QUOI?

Lancez la discussion en posant aux élèves des questions comme celles-ci, sur les aspects factuels du jeu.

  • Qu’est-ce que le psychiatre essayait de deviner?
  • Quel type de renseignements cherchait-il à obtenir?
  • Pourquoi a-t-il posé ces questions? En quoi lui ont-elles été utiles?
  • En plus des questions posées, comment le psychiatre a-t-il obtenu des renseignements sur la maladie?

ALORS QUOI?

Lorsque les élèves ont cerné les aspects factuels du jeu, posez-leur des questions comme celles-ci pour les aider à mieux comprendre les faits.

  • Le psychiatre pouvait-il toujours croire ce que disaient les patients? Comment savait-il qu’un patient mentait?
  • Si le patient mentait au psychiatre, qu’en était la signification?
  • En quoi le fait de mentir pouvait-il être utile dans ce cas-ci?
  • Comment le psychiatre a-t-il pu obtenir des renseignements, si la réponse était un mensonge?
  • Est-il arrivé au psychiatre de poser des questions inutiles? Précisez.
  • Lorsque vous, les psychiatres, avez commencé à cerner un diagnostic, avez-vous obtenu certains renseignements qui ont contredit votre première intuition? En quoi les renseignements contradictoires peuvent-ils être utiles?

ET MAINTENANT QUOI?

Lorsque les élèves ont bien saisi les renseignements factuels, posez-leur des questions comme celles-ci, qui ont pour but de transformer ces connaissances en action.

  • Comment jouerez-vous à ce jeu la prochaine fois, si vous êtes un patient?
  • Comment jouerez-vous à ce jeu la prochaine fois, si vous êtes le psychiatre?
  • De quelles stratégies les joueurs pourraient-ils tirer parti?

Partie 2 - Pratiquons!

60 minutes

1. Expliquez aux élèves que la discussion sur le jeu à laquelle ils viennent de participer constitue un exemple de pensée critique. Dites-leur que vous allez visionner ensemble une vidéo qui approfondit ce concept.

2. Visionnez la vidéo « Réflexion critique ».

3. Après la vidéo, demandez aux élèves:

  • Qu’avez-vous appris au sujet de la pensée critique?
  • Quelles questions vous posez-vous encore sur la pensée critique?
  • Qu’avez-vous appris sur la présence des matières plastiques dans l’Océan?
  • Quelles questions vous posez-vous encore sur la présence des matières plastiques dans l’Océan?

4. Pour mettre en pratique l’apprentissage tiré de la vidéo, faites le lien entre les matières plastiques observées dans l’Océan et celles que l’on trouve à l’école. Proposez-leur de pousser un peu plus loin le thème des matières plastiques en examinant le système de gestion des déchets qu’utilise votre école. Dites-leur que, pour ce faire, ils auront recours à la méthode du « Quoi? Pourquoi? Et maintenant? ».

Indiquez-leur qu’à l’étape du « Quoi? », on énonce les principaux faits.

  • Quels faits connaissez-vous à propos du programme de recyclage de l’école ou de ses pratiques en matière de gestion des déchets?
  • Quelle quantité de déchets recycle-t-on à l’école?
  • Qu’est-ce qui finit dans les ordures?
  • Quelles sont les pratiques de notre école en matière de gestion des déchets?
  • Comment pouvez-vous vous renseigner davantage à ce sujet?

À l’étape du « Alors quoi? », on tente de mieux comprendre les faits.

  • Que sous-entendent ces faits?
  • Que nous révèlent-ils sur les pratiques de gestion des déchets de notre école?
  • Quels problèmes doivent être réglés?

À l’étape du « Et maintenant quoi? », on transforme ces connaissances en action.

  • Quel genre de solutions pouvons-nous proposer pour régler ces problèmes?
  • Sur qui ces faits ont-ils des conséquences et comment faire en sorte que nos solutions soient pertinentes pour ces personnes?
  • Et maintenant, que pouvons-nous faire pour enclencher un changement dès aujourd’hui?

5. Invitez les élèves à consacrer la dernière partie de la période de cours à remplir en équipe l’organisateur graphique sur une tablette ou à l’ordinateur. Laissez-leur du temps pour réfléchir, discuter et débattre. Évitez de leur communiquer directement les réponses.

6. Vous pouvez toutefois leur rappeler le type de renseignements à inclure dans l’organisateur graphique (page suivante) en leur montrant celui-ci au tableau. Suggérez-leur d’utiliser la matière dont il a été question au cours de la discussion en groupe, mais incitez-les à ajouter quelques idées nouvelles dans chaque section.

Si vous souhaitez prolonger cette séance de réflexion, vous pourriez vous servir du projet Passe à l’action pour entreprendre une enquête approfondie et une série d’actions avec vos élèves.

Réflexion et conclusion

Tout juste avant la fin de la période de cours, demandez à chaque équipe de faire part aux autres d’une action qu’elle a trouvée pour améliorer immédiatement les pratiques de l’école en matière de gestion des déchets.

Lire l'organisateur graphique

Pour une description détaillée de chacun des outils d’enquête, consultez notre guide sur les Outils d’enquête.